• Nouveau

EVR234 Peugeot 402 Eclipse Brandone 1936 s/n 601504 fermée

Disponibilité 2021

Quantité

Un des modèles Peugeot les plus exclusifs et les plus chers, l'Éclipse est extrêmement rare, puisqu'on en recense plus que 36 aujourd'hui. Le registre des Éclipse ne mentionne que trois modèles E4 à deux places, les deux autres étant en France. Des modèles deux places de la série 80/E4, à toit électrique, il n'y eut que trois autres exemplaires.

601504 appartient à la première série de Peugeot 402 et possède des numéros concordants pour son châssis, son moteur et sa carrosserie, comme le confirment les archives Peugeot. 601504 a été construite en mars 1936 mais ne fut livré à un concessionnaire de Nice que le 30 juin 1937. Il est peu probable que la voiture ait été remisée pendant toute cette période mais plus vraisemblable qu'elle fut utilisée par Peugeot comme voiture d'essai ou comme modèle de salon et fut peut-être celle exposée au Salon de Genève et au Salon de Paris. Après sa livraison à Nice, on ne sait pas précisément son historique bien qu'on lui connaisse six propriétaires (liste fournie).

Probablement modifiée à la fin des années 1940 par le carrossier niçois Brandone, l'avant de la voiture diffère de celui des 402 de série. Apparemment il n'a pas été refait à la suite d'un accident, puisqu'on ne constate aucun signe de dommages. Cette voiture est la seule de ce type, réalisée de cette façon par Brandone.

Le registre des Bundesarchiv Bern indique que la voiture était immatriculée à Lucerne en Suisse entre 1950 et 1960 sous le numéro LU 5851. En 1964, la Peugeot fut acquise par messieurs J. Neubert et H. Grieger et exportée en Allemagne, bien qu'elle n'y ait jamais été immatriculée. Son nouveau propriétaire entreprit alors une restauration qui ne fut pas achevée et prit fin pour des raisons inconnues dans les années 1970.

Un ami de M. Grieger confirme que la Peugeot fut probablement déplacée pour la dernière fois en 1980, vers un garage d'Heuchlingen et ne réapparut qu'à la suite du décès de Grieger en 2005. L'actuel propriétaire a acheté la voiture à la succession Grieger en 2007. Une vidéo datant de 1975 figurant au dossier montre la voiture dans son état d'aujourd'hui.

601504 qui nécessiterait une restauration totale de sa mécanique et de sa carrosserie est en principe complète. Les éléments spécifiques à l'Éclipse sont présents et la mécanique du toit électrique fonctionne. Les boiseries d'origine, les joints, etc qui ont été remplacés par les précédents propriétaires sont pour la plupart présents également. L'actuel propriétaire a retrouvé quelques-unes des pièces manquantes, tandis que le moteur a été révisé (pour 2 000 €) et essayé dans une berline 402. Il n'y aucune trace de rouille et l'état de la voiture est décrit par le vendeur comme « honnête » et sans mauvaise surprise.

EVR234
chat Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.