• Nouveau
BIENTOT / SOON
  • BIENTOT / SOON
  • BIENTOT / SOON

EVR224 Delahaye 135 MS coupé Figoni & Falaschi 1938 1/43 beige sn 60112

132,92 €
2 jours

Disponible Mai 2020

modèle réalisé avec l’accord du Club DELAHAYE.

www.clubdelahaye.com

Quantité
Livraison dès disponibilité

M. Claude Figoni, fils de Joseph Figoni et conservateur de la famille Figoni Archives, a supervisé la restauration complète de la voiture, qui a été complétée très récemment par les experts de la marque, Atelier Automobiles Anciennes, Dominique Tessier, en France. M. Tessier a travaillé en étroite collaboration avec M. Figoni, qui a contribué à achever la restauration sur la base des souvenirs personnels et des informations contenues dans ses propres dossiers. M. Tessier a pu déterminer que le châssis 60112 était initialement fini et présenté dans une couleur ivoire pâle, qui, selon M. Figoni, était complétée par un intérieur en cuir rouge foncé. La calandre, dont les couleurs françaises sont le bleu, le blanc et le rouge, présente un intérêt particulier.

Il semble probable que 60112 ait été caché des forces d’occupation pendant la Seconde Guerre mondiale, car il n’a été découvert qu’en 1964, caché derrière une haie de roseaux à La Seyne Sur Mer, à quelques kilomètres du port méditerranéen de Toulon, dans le sud de la France, et transportant une ancienne plaque d'immatriculation du département des Alpes-Maritimes, 308 M6. Selon l'historien André Vaucourt, la découverte a été poursuivie pendant 21 ans. Antoine Rafaelli a finalement réussi à acheter le 60112 en 1985 à Madame Michele Gautier.

Rafaelli l'enregistra de nouveau dans les Alpes-Maritimes sous le numéro 3506 VJ 06. Il livra ensuite le coupé aux frères Conforti à Nice pour une restauration qui eut lieu entre 1986 et 1987. En 1998, la voiture a rejoint la collection Rosso Bianco à Aschaffenburg, en Allemagne. La voiture résidait alors avec deux propriétaires connus aux États-Unis avant 2006, lorsque John O'Quinn a acheté le 60112 à Quail Lodge. Depuis la restauration complète de la voiture au niveau du concours, elle n’a jamais été montrée ni appréciée dans aucun événement. Comme elle a été restaurée à la perfection, c'est exactement ce qui a été montré à Paris en 1938. 

En 2011, la voiture a été mise aux enchères par RM Auctions avec une estimation de 900 000 à 1 100 000 euros. 

EVRAT 200
EVR224